Le débat autour du rattachement de l’énergie à Bercy dans le gouvernement Attal

Le débat autour du rattachement de l’énergie à Bercy dans le gouvernement Attal

05/01/2024 Non Par Karen Duffort

Bruno Le Maire se dit plein d’énergie et d’enthousiasme après avoir été confirmé dans ses fonctions de ministre de l’Economie. Il remplace Agnès Pannier-Runacher au ministère de la Transition énergétique.

Réflexion collective

Le ministère de l’Énergie ne sera plus un ministère distinct, il sera désormais rattaché au ministère de l’Économie. Cette décision vise à accélérer la réindustrialisation en rapprochant l’industrie et l’énergie. La fusion des deux domaines a été recommandée par la Commission d’enquête parlementaire sur la souveraineté énergétique. Roland Lescure devrait probablement hériter de cette responsabilité tout en conservant son poste de ministre délégué à l’Industrie.

La priorité donnée à l’énergie nucléaire

Beaucoup se demandent quel impact le rattachement du ministère de l’Énergie au ministère de l’Écologie aura sur la transition écologique. Le projet de loi sur la souveraineté énergétique, actuellement en consultation et bientôt présenté au Conseil des ministres, met surtout l’accent sur le renouveau du nucléaire. En revanche, il ne fixe aucun objectif chiffré pour les énergies renouvelables. Cette absence inquiète les professionnels du secteur, qui critiquent également la disparition du ministère de la Transition énergétique. Pour eux, une politique énergétique efficace nécessite une expertise technique, une capacité d’écoute et un suivi détaillé sur le terrain pour toutes les composantes : nucléaire, énergies renouvelables et plan de sobriété.

– Projet de loi sur la souveraineté énergétique
– Relance du nucléaire
– Absence d’objectifs chiffrés pour les énergies renouvelables
– Inquiétude des professionnels du secteur
– Critiques liées à la disparition du ministère de la Transition énergétique.

L’urgence de l’environnement

Certaines ONG, comme France Nature Environnement, expriment des inquiétudes quant à la vision économique et industrielle de l’énergie qui pourrait négliger l’urgence environnementale. Une sous-direction dédiée à la transition écologique vient d’être créée au sein de la Direction du Trésor pour rassurer sur ce point. La répartition des responsabilités entre Bercy et le ministère de la Transition écologique devrait être clarifiée avec les prochains décrets d’attribution. Le Secrétariat général à la planification écologique resterait sous la houlette d’ Antoine Peillon et toujours rattaché à Matignon.

Le débat autour du rattachement de l’énergie à Bercy dans le gouvernement Attal

2Engagée dans l’entrepreneuriat depuis une décennie, je dirige une entreprise française dédiée à l’amélioration de la communication d’entreprise. Mon intérêt pour la finance se manifeste à travers la transmission de conseils et d’expériences dans mes écrits.