Les défis urgents pour le nouveau Premier ministre Gabriel Attal

Les défis urgents pour le nouveau Premier ministre Gabriel Attal

15/01/2024 Non Par Karen Duffort

Gabriel Attal va devoir s’occuper de dossiers délicats suite à la formation de son gouvernement. Certains de ces dossiers ont été ouverts par lui-même quand il était ministre de l’Education nationale.

Réforme imminente du marché de l’emploi

Le taux de chômage a augmenté à 7,4 % après une baisse depuis 2017. Le Premier ministre mise sur la négociation des partenaires sociaux pour atteindre le plein-emploi d’ici à 2027. Il envisage même un acte II de la réforme du marché de l’emploi. Une remise à plat du modèle social français est également prévue, notamment en ce qui concerne l’assurance-chômage. La réorganisation du service public de l’emploi nécessitera des crédits budgétaires importants d’ici à 2026, avec une partie provenant des caisses de l’Unédic.

12 milliards d’euros d’économies à réaliser dans les dépenses publiques

Gabriel Attal devra reprendre rapidement ses responsabilités budgétaires, alors que le prochain projet de loi de finances pour 2025 nécessitera des économies considérables. Le gouvernement est confronté à la difficulté de respecter les engagements financiers envers l’Union européenne, tout en tentant de réduire les dépenses publiques. Pour marquer ce changement et faire face à cette situation délicate, une série d’exercices visant à réviser les dépenses publiques a été lancée par Elisabeth Borne. Ces mesures toucheront des domaines politiquement sensibles tels que l’éducation et la santé.

Attentes élevées pour la santé, les questions sensibles de la fin de vie et de l’AME

La santé est une priorité majeure pour les Français, mais il y a actuellement un manque de médecins et une stratégie pour résoudre ce problème peine à produire des résultats. Les hôpitaux souffrent également de pénuries de personnel, malgré les augmentations de salaire pour le travail de nuit et le week-end. Le gouvernement prévoit aussi d’augmenter la rémunération des médecins libéraux en début d’année. Le président a promis une stratégie sur les soins palliatifs avant l’élaboration d’une loi, ainsi qu’un texte distinct sur la fin de vie. La réforme de l’aide médicale d’État est également un sujet délicat à aborder en raison des difficultés légales. En plus de cela, le gouvernement envisage une présentation d’une « loi de programmation sur le grand âge » pour mieux préparer la société au vieillissement de la population.

Éducation : changements dans l’enseignement et les concours

Il y a encore beaucoup à faire dans le domaine de l’éducation, avec des réformes prévues pour les programmes scolaires du primaire et des changements à venir au collège. Le nouveau Premier ministre s’est engagé à donner tous les moyens nécessaires à la réussite de l’école, notamment en investissant davantage dans les concours enseignants. L’attractivité du métier d’enseignant reste un sujet majeur, tout comme la généralisation du service national universel.

Négociations salariales et révision des rémunérations et des carrières dans la fonction publique

Le ministre de la Fonction publique devait rencontrer les syndicats cette semaine pour discuter de la réforme des rémunérations et des carrières des fonctionnaires. En raison du remaniement ministériel, ces rendez-vous ont été reportés. Néanmoins, ils auront lieu prochainement, que ce soit avec le ministre actuel ou son successeur.

La réforme s’inscrit dans la continuité de la loi de transformation de la fonction publique adoptée en août 2019. Elle vise à remodeler l’encadrement supérieur de l’État et à revoir les modalités de rémunération des fonctionnaires. Malgré un léger retard dû au conflit sur la réforme des retraites, le projet avance et devrait être présenté en Conseil des ministres d’ici la fin février.

Par ailleurs, une négociation salariale annuelle est prévue pour 2024, et les syndicats envisagent une journée d’action si aucune avancée significative n’est constatée ce mois-ci lors de leurs discussions sur le sujet.

Les premiers mots du nouveau 1er ministre, Gabriel Attal

– Leïla de Comarmond, Marie-Christine Corbier, Renaud Honoré, Solenn Poullennec et Alain Ruello
– résumé en français simple :

– Éviter les redondances et favoriser un style direct pour transmettre l’information efficacement.
– Utiliser des expressions idiomatiques, des transitions fluides et éviter les formulations complexes.
– Intégrer une variété de figures de style pour créer un rythme intéressant.

Les défis urgents pour le nouveau Premier ministre Gabriel Attal

2Engagée dans l’entrepreneuriat depuis une décennie, je dirige une entreprise française dédiée à l’amélioration de la communication d’entreprise. Mon intérêt pour la finance se manifeste à travers la transmission de conseils et d’expériences dans mes écrits.